Capharnaüm

broutille

C’est juste une broutille, je dis un truc, il répond, on se comprend mal et au lieu de juste se dire "oh, ce n’est rien qu’un malentendu, pas grave" non, ça me bloque, lui aussi, on fait à moitié la tronche… C’est tellement stupide ! Le pire c’est que moi, ça me ruine ma journée. J’ai une boule dans le ventre, ça me stresse et me fait remettre ma vie en question à chaque fois. Je n’arrive pas à relativiser. Parce que j’ai cette impression dégueulasse de devoir toujours être celle qui doit faire des efforts ! Dans le fond, je le sais, je le vois bien, lui aussi il en fait, parfois.
Mais, il ne se met jamais à ma place tandis que moi, j’essaie de me mettre à la sienne et de lui rendre la vie plus facile malgré… ses difficultés. Il semble avoir trop souvent ce petit air supérieur comme si, lui, il n’avait jamais rien à se reprocher et que j’étais toujours la fautive.
Se remet-il en question parfois ? J’en doute. Je le soupçonne au contraire de ne jamais le faire et de toujours penser que ce sont les autres qui ont torts.

La colère et la frustration sont à l’origine des mes propos, je le sais. Mais c’est pénible, ce sentiment de donner sans vraiment recevoir "équitablement" à mon tour.
Je sais bien, que ce n’est pas grand chose, que la plupart du temps maintenant ça va, nous avons une sorte d’équilibre, fragile. Je sais bien aussi qu’il n’y a pas de relation parfaite, que je ne le suis pas non plus.
C’est juste que, parfois, je voudrais que ce soit lui qui admette sincèrement avoir eut tort, j’aimerais ressentir réellement que j’aie de l’importance pour lui, enfin, les conneries habituelles des filles je suppose… Et ça me fait chier, en fait. C’est ça qui m’énerve le plus, je crois. Vouloir ces conneries de réactions sentimentales. Tout est tellement plus facile, plus simple, sans !! !
Parce qu’avec les sentiments, les émotions et toutes ces conneries, je suis TOUJOURS déçue.
Se demande t-il comment me faire plaisir, de temps en temps ?

J’ai pas l’impression d’être une nana chiante en général, il fait ses trucs, je fais les miens. Je ne l’envahis pas, je ne le surveille pas, je n’essaie pas de le contrôler ou de lui imposer mon point de vue. Mais, quelques fois, oui, juste de temps en temps, j’voudrais que notre relation soit plus que ce qu’elle est, j’voudrais voir l’étincelle dans son regard, j’voudrais qu’il me dise certaines choses, j’sais pas, qu’il agisse de lui-même sans attendre ou me dire "bah, tu veux que je dise quoi ?" "bah, tu veux que je fasse quoi ?" Merde ! Tu as un cerveau, sers-t’en !! ! Notre complicité me semble parfois bien maigre, fragile...
J’voudrais un engagement de sa part, profond et sincère…
J’voudrais ne plus rien vouloir de la sorte. Me contenter du schéma qui nous mène tous à la tombe, métro boulot dodo.