Capharnaüm

← Retour au journal

octobre 2018

Mes yeux pour chialer ou mon cerveau pour agir ?

La fatigue aidant, au sommet de mon art, je suis. P'tite dédicace. Parfois, il me semble plus aisé d'exprimer une idée en anglais qu'en français. Ce dernier est pourtant une langue très riche ! Peut-être trop, justement ? J'crois aussi que mon écriture me semble toujours un peu lourde, pompeuse. J'ai encore du mal à aller à l'essentiel, je m'étale toujours trop, pour rien. Seul - Jacques Brel Les couleurs de l'automne sont magnifiques en ce moment, surtout ce rouge qui remplace (parfois) un vert terne. Dans peu de temps les arbres seront tous chauves ou presque, les jours (...)

donneur - receveur

Mes attentes envers lui m'épuisent ! Hélas je ne parviens pas à faire autrement qu'attendre de sa part certaines réactions, certains comportements, certains mots aussi… Je crois que c'est normal, pour un vrai couple d'avoir ce genre d'attentes envers l'autre mais pour nous, c'est surement différent… je ne suis pas sûr que nous formions encore un couple et je suis fatigué de tous les petits drames quasi quotidien ! J'idéalise probablement un peu trop ce que doit être un couple mais j'estime que ce doit être dans la réciprocité, le respect. Je ne me sens pas toujours respecté (...)

L'horloge de la vie

Une semaine de plus, en moins. Le temps passe, toujours ce foutu Tic Tac mais rien vraiment ne change. En général, j'suis pas une adepte du changement comme Y qui se lasse vite de presque tout... mais en ce moment, je réfléchis beaucoup à mon existence actuelle, aux éléments dont elle est constituée et je m'interroge. Est-ce que c'est ce que je veux ? Notre relation et notre avenir commun est souvent au coeur de mes interrogations, c'est vrai mais pas seulement. J'aime les choses posées, constantes, pourtant je sens aussi que ça m'ennuie, c'est trop identique, chaque journée (...)

Docteur Manhattan

Depuis plusieurs années maintenant je suis abonnée à Avaaz et reçois donc régulièrement des mails informatifs, aux sujets variés et pour lesquels il m'arrive souvent de signer des pétitions, afin de contribuer ne serait ce qu'un tout petit peu. J'ai beaucoup d'admiration et de respect pour ce groupe, les combats menés sont importants, l'engagement des membres réellement actifs est honorable. Mais, oui, il y a toujours un mais, ça me pèse. Encore ce soir, c'est un mail sur un massacre d'éléphants, en Afrique. Cette cruauté me révolte, me blesse profondément, ça résonne en (...)