Capharnaüm

← Retour au journal

juin 2016

Planter des carottes

Respirer n'est pas suffisant. J'ai, je crois, ce besoin viscéral de... me punir. Destruction de moi par moi. Parce que je suis la cause et la conséquence de ma propre souffrance. Non, pas d'issue. " Même si parfois je fais semblant d'y croire..." Fumer et recracher cette épaisse fumée blanche jusqu'à ce que j'en crève. Comme la seule et unique voie que mon être a le droit de prendre. Le reste, le bien, c'est pour les autres. Enfin, pour quelques autres. Je me questionne sur l'influence non consciente que nos parents ont eu sur nous. Que mes parents ont eut sur moi et sur cette (...)