Capharnaüm

← Retour au journal

octobre 2015

Patience

Je suis et serai coincée avec moi-même jusqu'à ma mort. Coincée avec cette… voix qui ne cesse de s'exprimer bla bla bla j'voudrais tellement ne penser à rien, juste être là, tranquillement, admirer la beauté des nuages, les feuilles qui tombent, le temps qui passe. J'voudrais avoir des vacances mentales, ne plus me poser de questions qui elles mêmes entraînent d'autres questions, réussir à contrôler cette éruption volcanique qu'est ma psyché. Les séances de discussion avec la psy sont importantes mais ça ne m'aide pas autant que je l'avais espérée, enfin c'est plutôt (...)