Capharnaüm

← Retour au journal

février 2015

Fucking Monster

Ça me brise à l'intérieur et j'peux rien y faire. Et ça me fout les boules... Je crois que c'est mon propre poison qui aura ma peau, à l'usure. Je ne suis pas immunisée contre moi-même. Mary n'est pas le remède, juste l'anesthésiant qui soulage momentanément. Quelques heures le soir. Mais le monstre en moi n'est jamais loin, il ne veut pas partir. Il est moi. Je suis lui. Nous sommes moi. Fucking Monster. (...)

Endless

Tellement de questions sans jamais vraiment de réponses, c'est fatiguant. Usant même. Mon cerveau refuse de s'arrêter, je suis survoltée, le manque surement. La folie des autres me rends folle. Certaines choses ne changent pas, faut il malgré tout essayer encore et encore ? Pour le but à atteindre ? Ou bien est il préférable d'accepter et de faire avec ? Il n'y a pas de fin à ça. Mes pensées sont assourdissantes et le monde s'effrite petit à petit et toujours tellement de parasites qui m'empêchent de trouver les réponses. Je vacille, ne sachant plus quoi faire, ni comment ni (...)