Capharnaüm

← Retour au journal

août 2013

Un jour, j'y crois !

Peu importe le temps passé à se soigner, à tenter de guérir, à presque y parvenir, et surtout à presque y croire sans en être convaincu réellement... un grain de sable, un mot, une étincelle, une goutte d'eau, un rien suffit pour tout anéantir. Encore. Cercle vicieux qui ne finira jamais, hélas. Non, non et non. Il est temps d'arrêter avec ça, avec le Jamais. Oui j'aime le définitif mais ce cercle vicieux n'est pas sans fin. Je refuse que ce soit le cas. Na. Ces derniers temps, ça allait mieux. Ou plutôt, ça va mieux. Moins de noirceur et beaucoup moins de Mr Hyde qui me (...)

Never back down.

Souvent envie d'écrire mais dès que je me trouve devant cette page blanche virtuelle, les mots, les idées se mélangent, je ne sais pas comment... retrouver cette aisance que j'avais pour extirper ces noirceurs qui m'agressent l'esprit. Je crois que je commence à l'aimer, sans être amoureuse pour autant. Je sais que ce n'est pas réciproque. Heureusement, d'ailleurs. Ce serait la panique totale. Ce serait catastrophique. Mais dans le fond je ne le connais pas, comme il l'a si justement dit tout à l'heure, lorsque nous discutions. Il me faut vraiment me ressaisir, je le sais, je le sens, (...)