Capharnaüm

← Retour au journal

juillet 2013

Non, pas au Ciel.

L'oppression des organes, ça faisait... oui longtemps. Non, pas vraiment. Juste pas comme ça. C'est comme un tic tac d'horloge, incessant, régulier, parfait. TIC TAC ! TIC TAC ! Chuuuut... ! Ce n'est pas grave, ça va passer. Tu le sais, que ça passe toujours, à un moment, ou à un autre. Il te faut juste être patiente et faire ce que tu sais faire de mieux : attendre. Tchaikovsky - Valse Sentimentale Non, je ne peux pas y aller. Mais non, ce n'est pas que je ne le veux pas, ce n'est même pas parce que je panique ni parce que j'ai peur, non. Au contraire, j'ai rarement eu (...)