Capharnaüm

← Retour au journal

mai 2013

Le cavalier sans tête - Saez

Cette voix m'accompagne toujours. Cette chanson est sublime, bouleversante. Elle fait mal tellement elle est belle, tellement ce qu'elle raconte est cruellement beau. Ouais ! Je m'accroche, non, je ne retomberai plus si bas, non, je résiste à mes démons. Plus ou moins. Focalisée sur mes objectifs et sur la lobotomie. C'est relativement efficace. Chacun sa technique pour ne pas trop sombrer. Mary m'aide aussi. Il y a beaucoup de choses que je voudrais écrire ici. Mais je n'en ferais rien. Je veux juste balancer quelques mots, évacuer un tout petit peu le surplus d'émotions qui (...)

Échec & Mat.

C'est fait. J'ai échoué. And I go back to Black... (...)